film et dvd sur Victor Hugo

Films CD et DVD

Actualités cinématographique et télévisuelle

 

1er  août 2016

Films, DVD et CD (2016-2014)

*Citation de propos du Don Guritan de Ruy Blas par un personnage, joué par Guy Marchand, qui se présente comme « grand-duc », dans le film Hibou de Ramzy Bédia. Guy Marchand, rappelons-le à cette occasion, fut l’interprète, en 1992, du Dernier Jour d’un condamné, réalisé pour la télévision par Jean-Christophe Averty.

* Le site de Télé 7 jours annonce : « Hugo, Prévert et Jésus arrivent sur France 2 » ( !). Deux épisodes de 52’ consacrés à Hugo au moment du coup d’État de 1851 ont été commandés à un réalisateur de fiction, dont on ne connaît pas encore le nom: http://www.programme-television.org/news-tv/Hugo-Prevert-et-Jesus-arrivent-sur-France-2-4329448

*Andrea Beaghton, notre vice-présidente, avait attiré notre attention sur l’intérêt manifesté par Andrew Davies pour Les Misérables. Après Guerre et Paix sur BBC One, le scénariste Andrew Davies annonçait son intention de porter à l’écran Les Misérables de Victor Hugo – dans une version non musicale, ayant d’ailleurs déclaré détester particulièrement le film de Tom Hooper à cause du chant qu’il a trouvé épouvantable. Davies, qui a également adapté avec talent pour la télévision des romans de Jane Austen, Pride and Prejudice (Orgueil et Préjugés, 1995), Emma (1996), Sense and Sensibility (Raison et Sentiments, 2008), disait, selon The Telegraph, du roman de Hugo :

“It’s another big epic story and I’m thinking people will be surprised that there is so much more to it than they maybe realize. It’s an immensely powerful story about appalling levels of poverty and deprivation and how people transcend it, it’s about redemption and revenge and the extraordinary relationship between Jean Valjean and a little girl he brings up. The pursuit of Javert, the indomitable detective who lets it get personal is classic film noir.” [C’est un autre grand récit épique et je pense que les gens seront surpris qu’il s’y trouve tellement plus de choses que peut-être ils n’en ont conscience. C’est une histoire immensément puissante à propos d’épouvantables niveaux de pauvreté et de privation et de la manière dont des gens les surmontent, cela traite de rachat et de revanche et il y a l’extraordinaire relation entre Jean Valjean et une petite fille qu’il élève. La poursuite de Javert, l’indomptable détective qui en fait une affaire personnelle, c’est du pur film noir]

En attendant, le scénariste travaillait à l’adaptation en trois épisodes pour ITV de The House of Stairs, le roman de Ruth Rendell, écrit sous le pseudonyme Barbara Vine et publié en France sous le nom La Maison aux escaliers. [Sources : site Critictoo et The Telegraph].

Andrea Beaghton nous signale que le projet se précise d’une adaptation en six épisodes, dans le cadre de celles que propose la BBC le dimanche soir. Elle serait sur le point de l’annoncer et Andrew Davies  aurait reçu le feu vert ; source : http://www.telegraph.co.uk/news/2016/05/27/bbc-to-announce-new-sunday-night-adaptation-of-les-misrables/

Les Misérables sera, précise le site de La Dépêche, une co-production de BBC Studios et Lookout Point pour BBC One en partenariat avec Weinstein TV qui sera le distributeur aux États-Unis et en Chine. Pour le public qui n’a pas lu le livre d’Hugo ou pour tous ceux qui ne connaissent Les Misérables qu’à travers la comédie musicale, la série promet de couvrir une plus grande partie de la trame originelle. « Je suis ravi d’avoir l’opportunité de rendre véritablement justice à Victor Hugo en adaptant son chef-d’oeuvre dans une version de 6 heures pour la BBC », a déclaré Andrew Davies.

*Bradley Stephens nous apprend que l’adaptation de Notre-Dame de Paris par Tim Burton avec Josh Brolin n’est plus à l’ordre du jour, remplacée par une autre avec  Max Ryan (Dante dans La Ligue des gentlemen extraordinaires, 2003) comme scénariste (avec le concours de Julio Ponce Palmieri) et interprète de Quasimodo, que tournerait en 2016 Chuck Russell (prix Hugo en 1995 pour The Mask, mais le nom de la récompense rend hommage à Hugo Gernsback, fondateur d’un des premiers magazines de science-fiction américains Amazing Stories.). Steven Berkoff (Savonarole dans Les Borgias, série TV de Neil Jordan, 2011) ferait partie de la distribution (en Frollo ?).

Voir http://www.empireonline.com/news/story.asp?NID=45721.

 

*Sortie, le 8 juin 2016, d’un film intitulé Ouragan. D’après le site Allociné, la voix off du film (Romane Bohringer) s’inspire librement de textes écrits par Victor Hugo sous le titre « La Mer et le Vent » pour  Les Travailleurs de la mer. L’équipe du film a été frappée par la corrélation entre les mots de Victor Hugo et ce qu’elle a pu vivre pendant le tournage du film. Les réalisateurs Cyril Barbançon (directeur de la photographie), Andy Byatt et Jacqueline Farmer (productrice) expliquent : « Le texte présente de magnifiques descriptions d’instants de tempête, sa prose redonne vie au déchainement des éléments. Selon ses mots, la tempête est “ le poumon de l’infini qui souffle” ». Trois scénaristes ont collaboré à ce documentaire : Philippe Blasband, Frédérique Zepter, Olivier Lorelle. La musique est de Yann Tiersen. Sortira en même temps que le film un livre auquel a contribué notre ami Jean-Marc Hovasse : Ouragan, l’Odyssée d’un vent, aux Éditions Actes Sud Junior. Auteurs : Emmanuelle Martin, Jean Marc Hovasse et Jacqueline Farmer. Illustrations – Alexis Liddell ; mise en images – Cyril Barbançon. Dédié à l’observation et à la compréhension de ce phénomène climatique, de son implacable puissance destructrice, et de son envers éminemment poétique, le livre est émaillé des phrases que Victor Hugo a écrites sur le souffle rageur. Jean Marc Hovasse explique les circonstances dans lequel Hugo a écrit ces textes et l’inspiration qu’il tirait de la mer et le vent dans tous leurs états. Conçu à partir d’un film dont il suit le développement dramatique, ce livre raconte la naissance d’un vent, la croissance d’une tempête tropicale, ainsi que la vie et la mort d’un ouragan, jusqu’à son ultime déchaînement : http://www.ouragan-lefilm.com/le-livre.html

*Anne-Marie Baron nous signale que « Victor Hugo a fait une apparition à Cannes dans le film mediumnique d’Olivier Assayas, Personal shopper, où on le voit […] faire tourner les tables et où des djinns se manifestent au sultanat d’Oman ». Mais  elle « reste sceptique sur le scénario », bien que Kristen Stewart lui « semble apte à devenir la nouvelle Garbo ».

* Le 26 juin 2015, on en était au chapitre  164 de Los Miserables, telenovela en langue espagnole avec des sous-titres en anglais, produite par les Studios Telemundo, installés à Miami en Floride. Diffusée du lundi au vendredi à partir de 21h depuis le 30 septembre 2014, cette telenovela serait la première adaptation du roman en soap opera espagnol, écrite par la Vénézuelienne Valentina Parraga, tournée entièrement à Mexico, avec l’actrice Aracely Arambula (Lucia Duran), Erik Hayser (El Detective), Aylin Mujica, Gabriel Porras. Dans cette adaptation, c’est une femme qui est persécutée par la justice et va faire la preuve de son intégrité morale. Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Les_Mis%C3%A9rables_(telenovela)

 

 *Un article de Mehdi Ouassat annonçait, le 12 mai 2015, la diffusion prochaine par la télévision marocaine d’un film à épisodes, Chouk Essedra, adapté des Misérables, écrit et réalisé par Chafik Shimi.  Le 7 avril 2014, avait été annoncée la reprise, depuis un mois et demi, du tournage de ce feuilleton le plus grand jamais produit au Maroc : déclinée en 60 épisodes de 42’ chacun, rassemblant 1500 acteurs et figurants, cette série télévisée, produite par le SNRT et Douaa Productions, se déroule au Maroc colonisé entre 1933 et 1956, date de l’indépendance. Le protagoniste a pour nom, au lieu de Jean Valjean, Belyout Saidi ; c’est un Marocain arrêté injustement pour avoir pris l’initiative d’acheminer vivres et couverts depuis la région Settat jusqu’à la Région Boughafer, brisant ainsi le blocus imposé par le Protectorat. Comme chez Hugo, l’injustice et l’arbitraire seront l’étincelle d’un soulèvement contre le pouvoir en place, c’est-à-dire, en l’occurrence, le Protectorat.

(Source : http://www.yabiladi.com/articles/details/24757/reprise-tournage-feuilleton-chouk-sedra.html qui permet de voir une image du téléfilm.)

Cette série a nécessité plus de 1.000 jours de tournage, 2.500 artistes et 50 techniciens. «Il faut savoir que nous avons tourné certaines scènes avec 300 ou 400 personnes. C’est là une preuve tangible que nous refusons la facilité», déclare Chafik Shimi. «Nous n’avons jamais songé à faire le tournage dans des appartements érigés en studios, pour la circonstance. C’est ainsi que nous avons passé un an à Midelt, à Sidi Hamza, puis à Titawin, où il n’y avait que des étendues de neige ou de pierraille, selon les saisons. Et nous avons pu malgré tout transformer ce paysage, en le travaillant de nos propres mains», précise-t-il.   Et d’ajouter : «Bien évidemment, j’ai essayé de donner à ce roman, en l’adaptant, un cachet typiquement marocain. Mon Jean Valjean à moi n’est pas voleur de pain. Bien au contraire, il use de tous les moyens pour pouvoir en distribuer aux nécessiteux de Boughafer. Et c’est pour cela qu’il a été arrêté et condamné. De manière tout à fait paradoxale, puisqu’il aurait dû être complimenté pour son geste» ([Source : article du 12 mai 2015 ; http://www.libe.ma/%E2%80%8BLa-nouvelle-serie-de-Chafik-Shimi-enfin-sur-le-petit-ecran_a62087.html ]

*Sortie, le 21 avril 2015, en DVD, d’une captation de la création à l’Opéra de Lyon en mars 2013 de Claude Gueux, opéra de Thierry Escaich, livret de Robert Badinter d’après l’œuvre de Hugo, direction musicale Jérémie Rohrer,  mise en scène Olivier Py, décors et costumes Pierre-André Weitz, lumières Bertrand Killy, chorégraphie Daniel Izzo, avec Jean-Sébastien Bou dans le rôle titre,  Jean-Philippe Lafont (le Directeur), Rodrigo Ferreira (Albin), Laurent Alvaro (L’Entrepreneur/Le Surveillant Général), Rémy Mathieu (Premier personnage/Premier Surveillant), Philip Sheffield (Deuxième personnage/Deuxième Surveillant), Loleh Pottier (La Petite fille),  Anaël Chevallier (La Voix en écho), Yannick Berne (Premier détenu), Paolo Stupenengo (Deuxième détenu), Jean Vendassi (Troisième détenu), David Sanchez Serra (L’avocat), Didier Roussel (L’avocat général), Brian Bruce (Le Président), Laura Ruiz Tamayo (Danseuse). Orchestre, choeurs et Maîtrise de l’Opéra de Lyon. Réalisation Vincent Massip. Durée 97 minutes.  Bonus 26 minutes : entretien avec Thierry Escaich et Robert Badinter par Anne Sinclair. Sous-titres en français et en anglais. Brochure de 20 pages en français et en anglais. BelAir classiques BAC 118.

 

*Publication annoncée le 23 décembre 2014 de « 51 films pour tous âges montrant des grands créateurs en musique, en littérature, en science et en peinture / sculpture (série originale de 1991 pour la télévision intitulée L’Écran Classique, diffusée par le Canal Famille du Québec. […] en costumes et en décors de son époque, chaque grand créateur, artiste ou scientifique, est interprété par un comédien […] qui fut aussi choisi en fonction de sa ressemblance naturelle tant physique qu’expressive au créateur en question. […] Pour $ 0.99 par film (avec rabais significatifs pour volume d’achats !), obtenez, voyez et gardez […] sur votre ordinateur, une tranche significative […] de plusieurs minutes dans la vie de ces grands créateurs […] » Il est possible de visionner « un extrait gratuitement de chacun des 51 films […]. Avec notamment Jacques Godin dans les rôles de Victor Hugo et Galilée, Vincent Graton dans le rôle de Théo Van Gogh (capsule Van Gogh), Gabriel Gascon en Confucius, puis Éric Bernier dans le rôle d’Aristote (capsule Platon) … » Lien pour visionner un extrait du film sur Hugo (pas très convaincant, m’a-t-il semblé) : http://www.voirlesgrandscreateurs.com/collections/grands-ecrivains-poetes-dramaturges-romanciers-classiques/products/hugo-film

 

*Publication en DVD, le 20 octobre 2014,  de l’opéra en 2 actes et un intermezzo de David Alagna, Le Dernier Jour d’un condamné, livret de David, Frédérico et Roberto Alagna, d’après l’œuvre de Victor Hugo, orchestre régional Avignon-Provence direction Balazs Kocsar, mise en scène Nadine Duffaut (création en France les 9 et 12 mars 2014), avec Roberto Alagna (le Condamné), Adina Aaron (la Condamnée), Philippe Ermelier (le Geôlier), Carl Ghazarossian (le Guichetier de garde), Yann Toussaint (le Directeur), Jean-Marie Frémeau (le Prêtre), Jean-Marie Delpas (l’Huissier de justice), Christian Helmer (Un Friauche), Eric-Martin Bonnet (l’Aumônier), Luc Bertin-Hugault (le Bourreau), Alain Gabriel (le Procureur), Xavier Seince (le 1er Forçat), Patrice Laulan (le 2e Forçat), Catherine Alcover (récitante), Corinne Puel (musicienne), le Chœur de l’Opéra Grand-Avignon direction Aurore Marchand et le Chœur de l’Opéra de Tours direction Emmanuel Trenque, réalisation Andy Sommer. Deutsche Grammophon. [Le DVD est accompagné du livret et du texte du discours de Robert Badinter prononcé à l’occasion de la création de l’opéra en version de concert le 8 juillet 2007 au Théâtre des Champs-Elysées.]. On trouve, chez Symétrie, la réduction pour voix et piano du Dernier Jour d’un condamné des frères Alagna, cahier agrafé de154 pages. Prix public TTC : 40,00 € ; ainsi que, en location,  la partition pour solistes, chœur et orchestre, conducteur et matériel, 256 pages : http://symetrie.com/fr/titres/le-dernier-jour-dun-condamne

 

* CD Victor Hugo / La condition animale / Un bestiaire très singulier, dix textes extraits de l’œuvre de Victor Hugo réunis et présentés par Jacques Perrin, lus par Claude Aufaure et Philippe Lejour, disponible en librairie le 14 mai 2014 et auprès de l’éditeur : Sous la Lime, au prix de 22 euros franco de port. Commande par courrier accompagnée du règlement à adresser à Sous la Lime 8, rue Berzélius 75017 Paris. Une présentation avec des extraits sonores est consultable sur le site http://souslalime.free.fr

 

*Selon Deadline, le réalisateur Roland Joffé (The Killing Fields, Mission), avec le concours de Fremantle Media, a comme projet Ugly, une réécriture de Notre-Dame de Paris  de Victor Hugo en série et centrée sur le bossu de Notre-Dame, Quasimodo. La série télévisée viserait à montrer « ce que cela signifie d’être humain, indépendamment des apparences, au cœur de la France du 17e siècle [sic !] ». Le projet Ugly tentera de trouver un diffuseur lors du prochain Mip – TV à Cannes (source : Première, 17 mars 2014).

 

*Sortie en France le 5 février 2014 de Viva la libertafilm réalisé par Roberto Ando, avec Toni Servillo, Valerio Mastandrea, Valeria Bruni-Tedeschi, Michela Cescon, Eric Nuguyen. [Compte rendu dans L’Écho Hugo 2014.]

 

Projets signalés antérieurement et non encore réalisés

 

*ABC préparerait, d’après le site Deadline (18 septembre 2013),  une série Esmeralda d’après Le Bossu de Notre Dame.

Après la volonté manifestée par Rob Thomas d’adapter Les Misérables, ABC Studios, société parente de Disney, et Mandeville Films créeraient une série évènement autour de la jeune gitane. Les évènements seront les mêmes que dans le film de Disney, à la même époque et vus à travers les yeux de la belle Esmeralda. Pour le moment ABC n’a pas donné d’autres détails. Le scénariste de cette série serait Evan Daugherty, connu pour avoir écrit Blanche Neige et le Chasseur, long métrage avec Kristen Stewart (2012).

 

*Selon les informations du site spécialisé Deadline (29 août 2013), après la version de  Tom Hooper (441,8 millions de dollars de recettes), Rob Thomas, le créateur de Veronica Mars, s’apprête avec l’acteur et écrivain Graham Norris à adapter en série dans le monde moderne Les Misérables. Un projet commun de Warner Bros TV et Rob Thomas Prods, qui serait diffusé par la Fox lors de la saison 2014-2015. Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’une chaîne adapte très librement un classique littéraire : ABC s’y est prêtée avec Revenge, nouvelle version du Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas.. La nouvelle série suivra un avocat brillant qui essaye de s’affranchir des conséquences d’une condamnation injuste. Il doit naviguer dans les sphères de la haute société, continuer sa mission de sauver des innocents, et s’occuper de sa famille tumultueuse et mener une vie romantique -. tout en restant un temps d’avance sur un procureur américain impitoyable qui refuse de laisser disparaître les fantômes du passé. Pour en savoir plus: http://www.eparsa.com/component/k2/item/1170-une-version-moderne-des-miserables-adaptee-en-serie-tv-par-le-createur-de-veronica-mars.html#sthash.Tj8uPi11.dpuf

 

* Il se dit, depuis le 28 février 2011 au moins, que l’acteur Josh Brolin a proposé à Warner Bros d’interpréter Quasimodo dans une nouvelle adaptation de Notre-Dame de Paris par Kieran et Michele Mulroney que réaliserait Tim Burton, dont le Batman s’inspirait déjà de L’Homme qui Rit et de Notre-Dame de Paris (voir à ce sujet la contribution d’Isabelle Nougarède dans Le Victor Hugo des cinéastes, dirigé par Mireille Gamel et Michel Serceau, CinémAction, Corlet, 2006). On annonçait, ce 3 août 2013, que c’est le célèbre cinéaste chinois Zhang Yimou, réalisateur, en 1991, d’Epouses et Concubines, qui devrait tourner la nouvelle adaptation du livre de Victor Hugo (Source : avoir.alire.com)